Le roman imagé de Mal Barrée

Lire la Chronique de Passion Lecture d’Annick

Vincennes Info – Avril 2017

Le livre en images du roman de « Mal barrée »

15

Circonvolution humoristique autour de la question « qui suis-je ? »

Extrait :

« … On pense aussi souvent que je suis une originale, indisciplinée et contrastée, moitié chausson rose moitié chausson bleu

et donc certainement pas les deux pieds dans le même sabot.

Une légende d’artiste rebelle doublée d’un Donjuanisme facile et immature.
Les clichés et les raccourcis ont la vie dure.

Je me dois de rétablir la vérité, aussi cruelle et misérable soit-elle.
Je suis bien plus binaire, tant pis pour ma réputation.

Adieu Princesse. Bienvenue Mal barrée ».

 14

Soirée de lancement : dédicace, lecture, partage

Le 9 Décembre 2016 à partir de 18 heures

Bar-Restaurant « Le Coup d’Etat »

164 rue Saint Honoré à Paris 1er – Métro Palais Royal

duo

Lou / Hervé

A l’inverse de leur protagoniste, un duo plutôt bien barré.
L’une écrit, l’autre dessine. Tous les deux s’amusent.
Il fallait juste qu’ils se rencontrent pour que leurs coups de crayon fusionnent et vous offrent à lire une « Mal barrée », sérieusement drôle.

Photos de la soirée

17

16

a

20

12

7

1

10

8

9

Photos des lecteurs

joe

monika

Mes plus jeunes lecteurs…Jules et Louis 🙂

…………………………………

En commande sur tous les sites de téléchargement, en Libraire, à la Fnac…

Prix papier : 12 euros – Prix ebook :  5.49 euros

Commentaires des lecteurs

Par Annick, amazon, le 15 juillet 2017 : Excellent !

Malicieuse Lou qui nous fait nous poser des questions tout en se révélant, un peu, beaucoup… Qui es-tu, qui suis-je?? Tu m’a bien fait rire aussi…
Amoureux de littérature vous devriez avoir ce livre dans vos bibliothèques, je vais le garder près de moi pour le consulter de temps en temps.
L’auteur est une femme exceptionnelle pour l’avoir rencontrée je dirais aussi dynamique et souriante, proche et à l’écoute. Alors je m’adresse à toi Lou suite à la question que tu me poses dans ta dédicace, je suis …
… toujours en suspension… dans le rêve… lorsque mes yeux s’égarent mon cerveau déconnecte, souvent… on me rappelle à l’ordre!! J’aime regarder la lune sans m’apercevoir du temps qui passe et je suis heureuse comme ça…
Tu es unique, tu es toi et j’apprécie énormément ta personnalité, ne bouge rien…
Merci Lou pour ce merveilleux récit.

Par Betty, amazon, le 17 juillet 2017 : Un livre qui met les « points » sur les « I »

Après l’excellent « La toile aux alouettes » un réel coup de cœur, je me suis attaquée à « Mal Barrée »…
J’ai pu y retrouver la si belle plume de cette auteure qui y pose une question essentielle : « Qui suis-je »…
A travers cette question, elle va se livrer, se dévoiler mais aussi nous entrainer avec elle dans les tourments des questions qu’on peut se poser à un moment dans sa vie pour savoir au fond qui on est vraiment… Ce qu’on veut devenir…
Même si le livre a un côté humoristique, il n’en reste pas moins profond et m’a personnellement ébranlée au plus profond de moi-même…
Une auteure talentueuse que je ne peux que recommander absolument…

Sur Fb le 10 juillet 2017 par Lylou Bernabeu :

On tente tous de mener notre barque du mieux que nous le pouvons dans la houle de la vie… Il faut bien reconnaître que n’étant pas de grands marins, nous sommes « mal barrés »… c’est justement le titre d’un merveilleux livre que j’ai découvert lors de ce week end de folie au Creusot pour les polars du chat. Oh quel bonheur de trouver un livre blanc dans tout ce noir (bah oui je n’adhère pas aux polars, c’est comme ça [Ca viendra peut être – Sandrine collette, tu es quand même ma prochaine lecture 😋])
Avis donc à tous mes amis brancs Et cramés du ciboulot (et au vu du nombre de canons que j’ai pu boire avec vous, vous êtes nombreux), prenez une bonne dose de vitamines du bonheur en vous procurant cet ouvrage, c’est des heures garanties de banane sur votre visage (Et Ca c’est bon pour la santé)!
Merci à Lou Valérie Vernet pour cette petite parenthèse pleine d’humour et de joie!

Reçu par mail le 14 juin 2017

Il y a toujours une première fois, et pour moi, c’en est une ! Répondre et jouer le jeu… Je viens de terminer votre livre… Heu, ton livre ! Après tout, ne m’as-tu pas tutoyé après quelques dizaines de pages, seulement ? Alors pourquoi pas moi ! Tu n’es pas vexée au moins ? Lol !!! Quand j’ai fait mon choix après un tour de table, que j’ai montré à Valérie, Valérie Dufourd, avec qui je sympathise doucement et que j’apprécie de plus en plus, elle m’a assuré de très bonnes lectures. Même si j’en doutais pas, puisque c’est moi qui les ai sélectionnés, quand même, j’étais rassurée et contente, comme une fierté d’avoir fait le bon choix ! Ne me demande pas pourquoi, mais c’est comme ça ! Bon, juste avant « Mal Barrée », je venais de terminer une daube. Et là, je ne m’y attendais pas : j’adore l’écrivain, une dramaturge dont la renommée n’est plus à prouver, et la quatrième de couverture était alléchante. Néanmoins, je me suis sentie frustrée, triste et avide de passer à autre chose… Alors, j’ai optée pour tout l’inverse ; un livre drôle mais attention, intelligemment drôle… Tiens, as-tu remarqué que j’avais utilisé le point virgule ? Contrairement à toi, je les défends et les utilise ! Néanmoins, j’aime ta phrase : « Minimiser la vanité éphémère du Point-Virgule » Wouah, j’adoooooooooore !!! Donc, j’en étais où ? Ha oui…Te souviens-tu lors de notre rencontre : je t’ai confié que j’aimais les livres drôles mais pas cucul la praline, ni vulgaires et parfois, voire souvent, comique rime avec pathétique… Je sais, ça fait « sketches de Jean-Marie Bigard », je l’avoue, mais bon, au moins, tu savais ce que je voulais… Et tu me l’as bien vendu ton « Mal Barré », au sens propre, comme au figuré ! Donc, comment te dire, sans te fâcher… Par où commencer ? J’ai failli abandonner dès les vingt premières pages, avec tes colères, ta ponctuation, toi, avec tes « qui suis-je ? », « Que sais-je ? »… Bouh… Au secours, je me sauve… C’est pas vrai, j’ai pas pu me planter deux fois de suite ? Vite, un roman, un vrai avec des dialogues et une histoire ! Vite… Et puis, ben non… Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai continué.. Ha si, je me suis dit : «Mais où veut-elle en venir ? » Alors, j’ai continué, continué, continué et je dois dire que j’ai bien fait… Parce que cette « chieuse » au possible, cette lou, sans prise de tête, mais aussi, cette «Mal Barrée », fort sympathique, et bien, elle m’a plu, me plait et je pense me plaira encore longtemps ! J’ai continué et ai voulu terminé vite, très vite pour enfin savoir la fin et aussi où Lou voulait en venir et m’emmener… Parce que moi aussi je suis en colère, parce que moi aussi j’ai mes douleurs et des doux leurres, moi aussi je suis chieuse qui aime écrire. J’aime la ponctuation et moi aussi, je suis un point. C’est tout !!! Finalement, je n’ai pas été déçue. J’ai aimé, tout simplement. Ce mélange des genres, cette « auto dérision » avec dérisions, ces expressions toutes faites, défaites, cette narration subtile sur la ponctualité comparative, toujours appropriée, bien placée… Sauf que tu m’as vendu du sérieusement drôle, mais en fait, c’est plutôt du drôlement sérieux ! Enfin, c’est mon avis… Tu veux qu’on partage, et bien voilà, je partage !!! Page 129, dix dernières lignes. Je espère un jour savoir qui il est réellement mais je a confiance : je est sur la bonne voie ! (Pas si facile, cet exercice…) Hé, toi, je sais qui tu es ! Merci à toi d’avoir croiser mon chemin… Martine Le Guillou

Sur Amazon le 18 juin 2017 par Client amazon : Profond et déjanté

Ce livre est complètement déjanté. Au delà de la folie de sa plume, Lou nous mène à nous questionner sur notre propre identité.
Il est merveilleusement illustré, ce qui rajoute une dimension à l’écrit.
L’auteure s’adresse directement sous forme de confidences en nous donnant l’impression de suivre le cheminement de sa réflexion.
Ce livre ne se dévore pas mais se savoure en nous invitant à la réflexion et à l’introspection.
Je passerais cet ouvrage dans ceux qu’il faut lire absolument. Il est totalement « feel-good », poilant et profond.
Je sais déjà que je me replongerais dedans dès que j’en sentirais le besoin.
Alors, besoin de lecture légère et profonde à la fois, n’hésitez pas … Mais attention, il se déguste comme un bon vin afin de faire éclore chaque saveur!

Sur Amazon le 19 mars 2017 par Catherine : Un grand coup de point (ou de point !!!)

Petit livre mais grand coup de poing ou(point) dans la tronche!!! Je l’ai lu en plusieurs fois car besoin de revenir sur certaines pages …j’ai suivi le parcours de l’auteur puis en fait je me suis posée les questions…un vrai voyage intérieur et extérieur… J’ai même suivi les conseils pour aller chercher certains détails sur internet et aussi certains mots …merci…à lire absolument

Sur Amazon le 5 mars 2017 par Joe : Un point c’est TOUT…

Suivez la ponctuation, laissez-vous embarquer dans le récit de cette tranche de vie et devenez acteur au fil des pages!
Laissez-vous guider au travers de cette introspection écrite le « poing » levé ( quelle habileté) avec humour, humilité et amour.
Accordez-vous quelques pauses en compagnie des illustrations de Hervé Villatte et repartez à la découverte de vous même. C’est ce que j’ai aimé faire, portée par l’écriture originale de cette auteure d’un style qui n’appartient qu’à elle et que je vous invite à découvrir dans ce livre en particulier et aussi dans ses autres ouvrages.
Je ne referme pas la parenthèse de lecture de Lou Vernet, je suis impatiente de lire ses prochains livres.

Sur Amazon le 19 février 2017 par Nini : Envie de faire le point…

Me voilà bien « Mal barrée » avec Lou Vernet,
Avec une envie de faire le Point, de me poser, de regarder ce monde de fou tourner pas toujours dans le bon sens, entre hypocrisie des hommes, stratégies des autres, profits pour beaucoup ….
Envie d’une parenthèse, pour se poser les bonnes questions.
Ni polar, ni thriller, ce livre est un reflet de soi sur nos questions et nos colères, que l’on n’ose pas exprimer.
L’auteure nous entraîne avec jovialité et justesse dans ce petit jeu – « Qui suis-je ? » sans rudesse et avec beaucoup d’humour, on se laisse facilement embarquer au fil des pages superbement bien écrite et tout en subtilités des méandres de notre existence.
Avec ce livre, on a le droit à un bon check-up tout en couleur et positivité, qui nous redonne l’énergie nécessaire pour toujours recommencer et quelque soi la situation en tirer le meilleur en continuant d’avancer, sans toujours prendre les chemins tout tracés.
Un superbe moment de détente que je ne peux que vous conseiller.

Sur amazon le 15 février 2017 par DVero24 : Ce livre est un miroir de l’âme

A travers son introspection, Lou Vernet nous entraine dans cette quête identitaire du -« qui suis-je? pourquoi? avec qui? pour qui? » ….
A la fois surprenant, parfois sombre mais aussi amusant et rassurant, ce livre ne laisse pas indifférent. Ecrit à la 1ère et 2ème personne du singulier, il revient ou vient nous interroger sur notre existence et chemin de vie. .
Le tout illustré par Hervé Villate avec humour et à propos.
Assurément à lire et à relire.

 

Par mail le12 février 2017 par Muriel

Ayant retrouvé le goût de lire et une furieuse envie de découvrir qui était cette Mal Barrée et ce qu’elle avait à dire j’ai plongé, le mot est exact, dans ton livre hier vers 22h30 pour n’en remonter qu’une fois lu la dernière ligne de l’épilogue à 1 h du mat !! Étrange, hallucinant, captivant, interrogatif sont les sensations ressenties tour à tour.
Certains passages m’ont particulièrement touchés « en plein dans le mille  » comme on dit, là où c’est sensible !
Tu me connais, je suis plutôt secrète et pudique donc ne t’attends pas à ce que je te dévoile lesquels. Bon parce que c’est toi un quand même m’a particulièrement remué : le cadeau Amour page 90-93  waouh !!
Assez parlé, en un mot j’ai AIMÉ. Encore une fois tu m’as surprise et ça aussi j’aime.

PS : les dessins sont top et le duo fonctionne très bien

Par mail le 21 janvier 2017 par Claire Champenois

Chère Lou, Pardonnes moi d’avoir tardé à t’écrire mes impressions après la lecture de Mal barrée. Aujourd’hui j’entends biens réparer ma vitesse de tortue.(quand je songe qu’une seule lettre m’éloigne de tordue ?) Ne prends pas pour argent comptant (mais plutôt « à crédit renouvelable ») ces quelques propos. Je t’avoue (comme tu l’as craint), qu’exaspérée par ce nombrilisme débordant,  le début du livre a bien failli me mener à l’abandon.Dans ses premières pages, on peut difficilement faire plus rugueuse et râleuse que toi. Sur toute chose. Surtout sur toi même. Puis, je me suis demandé, parce que tu es mon amie,  ce qui pouvait bien être enfui sous ce chardon. Bien m’en a pris. Tout à coup tes pages insufflent une bouffée d’air frais, avec, ici et là d’époustouflantes digressions sur l’amour et, comme je l’avais trouvé dans Ne m’oublie pas, une efficace et exigeante lucidité sur la vie. 

Certes tu es une bougonne, mais une tendre, intelligente et sensible bougonne.
Ces lignes où tu parles de l’amour, résonnent en moi comme une caresse au quotidien. Une caresse toujours promise, jamais acquise. 
« Avant de repérer que t’es l’amour de ma vie, va falloir des panneaux indicateurs plus gros que ma méfiance «   Mais écris-tu « quand l’amour est là, tout est là : travail, amis … ne sont que des annexes ou /et des compensations, face à cette quête que chacun de nous mène en vain … L’urgence est de vivre, profiter, donner, partager ». 
Chère Lou tu voues un ode à l’Amour comme personne. Quand on le tient, prenons garde à ne pas le laisser s’enfuir car « Tout est à réinventer chaque jour. Une recette improbable faite de patience, d’humilité, de remise en question, de confiance en soi, d’abnégation, d’ouverture … »
Je trépigne de joie en relisant dans Mal Barrée cette métaphore du cadeau/amour «  enrobé d’un papier soyeux, noué d’un ruban délicat… elle lisse son beau papier, caresse son ruban, pose son oreille contre son flanc… elle ne cherche pas à l’ouvrir tout se suite, elle sait le bonheur qu’il contient … Elle le secoue, elle le tâte…Le cadeau, à trop se faire secouer, a tirer sur sa corde libératrice… .» Magnifique !
Au fil des pages, des trouvailles (la ponctuation, page 99), des jeux de mots, des dérisions, et tant de sourires. « J’au du énerver un Dieu ou froisser les ailes d’un ange ». Lou, tu n’es coupable ni de l’un ni de l’autre.
Avec cette écriture si distanciée qui  est la tienne, mais néanmoins blottie au creux de l’âme, tu a su capté les embûches de l’existence, avec des mots justes et imagés. L’échec, par exemple : « Des grains de sable qui s’accumulent jour après jour que tu stockes dans ta besace … Mais, qui , un jour de mauvais vent désintègre le sablier. Et là c’est la tempête. Le sablier t’explose au visage, comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».
La recherche de ton « JE » complice avec celui du lecteur qu’il accompagne, n’est qu’un long cheminement qui éclaire notre route. Pour certains lecteurs il servira de lumière comme le phare sert aux marins; pour d’autres, il les aidera à se poser de nécessaires et profondes questions. 
Ce « JE »  = qui suis-je ? On ne le saura jamais.
Mais toi, Lou, tu es une écrivaine, une vraie, celle qui regarde, formule, entend, frissonne, halète … Celle pour qui l’écriture est un besoin une délivrance, un apaisement. Tu l’as si bien décrit (p. 73) « Ecrire, la seule chose que (tu saches) faire vraiment ». Et avec quelle jolie plume !
Je t’embrasse fort
Claire

Par GB sur amazon le 30/12/2016 : A Lire Absolument

« Mal barrée ». C’est l’histoire d’une femme, Lou, qui parle d’elle. Mais pas seulement… C’est un monologue à deux voix, la sienne et celle, silencieuse, du lecteur, omniprésent dans cette exploration intérieure. « Qui suis-je ? ». Lou se livre, Lou explique. Elle se met à nu sans compromis et avec pudeur. Sans mièvrerie, ni exhibition. Elle parle d’elle de telle façon que nous, lecteurs, entrons et découvrons son monde intérieur, juste assez pour que l’effet miroir nous entraîne nous aussi, de ses pensées aux nôtres, dans cette quête identitaire. Au fil des pages se tisse alors la trame de nos forces, de nos fragilités communes, de notre humanité. Mais pas seulement… Le style est enjoué, aéré, drôle, prégnant, ponctué de jolies et amusantes illustrations signées Hervé Villatte. Comme à son habitude, Lou Vernet nous émeut, mais pas seulement…

Lecteur Amazon le 20/12/2016. A lire et à relire

Lou Vernet nous surprend encore avec son nouveau livre : une introspection sincère et très originale qui devient, au fil des pages, celle du lecteur. Car les questions qu’elle (se) pose sont universelles et très actuelles.
Comment trouver le bonheur qui nous ferait oublier l’absurdité de l’existence, du moins pour le temps d’une parenthèse ?
Comment surmonter la méfiance de l’autre, la peur de se livrer (sans jeu de mots lol!) tel que l’on est, à l’élu(e) de notre coeur ?
Comment faire durer la parenthèse de l’insouciance, malgré les exigences de chacun et le spectre du train – train quotidien, si fatal à notre bien-être contemporain ? En quelques heures de lecture très agréable, le lecteur trouvera ses propres réponses (ou pas)…
Les illustrations d’Hervé Villatte ponctuent admirablement les propos à la fois drôles et sérieux de notre écrivaine talentueuse.
A lire et à relire… avec plaisir !

Le 11/12/2016 par Dominique sur facebook

Lu  » mal barrée  » 5 heures avec des navettes allers/retours entre les pages. Je relis….😊je ne me souviens plus tres bien….je veux vérifier ce que j’ai lu…je veux m’imprégner …etc 😊 C’est prenant. ..envie de lire encore et encore. C’est marrant… je n’ai pas rigolé….pas drôle.  Je dois avoir l’âme morose… Emouvant? Oh oui !! Superbe confession toute ébouriffée, nuancée, subtile, effleurée. .. J,adore ce livre, cette femme, ses mots.
Et même si ce n’est pas « un traité de toutes les vérités de l’existence  » …qu’il est bon de lire cette honnêteté !
Et , bien sûr, le tout agrémenté de dessins sympas… cela va de soit. 😊 Bref, un très bon moment qui va se prolonger par les introspections qu’il a fait naître. Sincèrement Merci.

 le 29/11/2016 par Nei Gong sur Amazon

Avec une puissance impressionnante, l écriture de Lou Vernet nous emmène, nous embarque dans un dédale labyrinthique et initiatique sur la question essentielle de l âme humaine :
_ »Qui suis-je ? « .
Pourquoi ? Comment ? Pour qui ? Etc…
Ce « Qui  » qu elle interroge, qu’elle interpelle, c’est elle, c’est toi, c’est moi, c est le lecteur qu elle ne lâchera pas tout le long de son parcours(ouf ! ).
P53 : « Tu es content ?  » P105 « Qui es tu en fait ?  »
P129  » Regarde-moi !!! « .
La question de l existence est , là, mise à nu, avec pudeur mais. avec determination ! Elle est portée comme un flambeau afin d en éclairer un autre …. »Etre » : toi , moi , le lecteur.
Interroger son « Moi » c est forcément interroger le « Moi »de l autre…
Alors, on vacille de tant de générosité et de profondeur. Des doutes, de la colère, de la ténacité , de l émotion…mais surtout beaucoup de Souffle en la Vie.
Boulversant.
P29 -« Lou veut dire « Lumiere » (celte)et « Illustre » au combat  » .

 le 13/11/2016 par Petit CHARLES sur Amazon

Un an après la sortie de son livre GRATITUDE, fidèle à elle-même, surprenante comme toujours, Lou se donne de nouveau à son public dans une ouverture inaccoutumée nous parlant d’elle sans fausse note.
Ne reniant rien de ce qu’elle éprouve comme sentiments, sensations, souffrances, depuis son état émotionnel, dans une grande sincérité, Lou se livre dans sa maturité, celle d’aujourd’hui si différente de celle d’hier, qui dans le fond n’est qu’une progression ascensionnelle.
Dans la description de ce nouveau récit, son aveuglement et son incompréhension de ce qui lui arrive, qui pour elle, est perçue comme une violence sans nom, alors qu’il n’existe pas d’accouchement sans douleur, enfin elle pense le tenir le coupable responsable de tous ses malheurs au sien de sa vie si rude. Elle en veut terriblement à cet élément déclencheur à sa réussite, celle qu’elle se souhaite à elle-même pour elle-même qui ne vise qu’un partage universel pour point final. Alors qu’elle aurait pu peut-être couler des jours plus paisibles au milieu des rats de bureau si bien décrits dans UN ARC-EN-CIEL ET DES OMBRES FLOTTANTES, dans une période où l’évolution dans nos moyens de communication ne cesse de gravir des sommets de plus en plus hauts, son choix d’être un écrivain à part entière est extrêmement courageux, plus encore, osé même, mais, non sans risque de sombrer dans l’anonymat. Sur ce terrain où la concurrence est sans pitié tout comme dans n’importe domaine, il n’y a place que pour les grands dont l’accession aux moyens matériels à mettre en œuvre n’est pas celle de Lou actuellement.
Accéder sur le divan de vivement dimanche de Michel DRUCKER n’est pas chose impossible, comment allons-nous y parvenir en soutien à Lou, écrivaine très attachante et à qui nous ne souhaitons que réussite bien méritée…. ???
Moi, Petit CHARLES, je lui consacre une grande part de mon énergie qui sans aucun doute viendra s’amalgamer à d’autres énergies, la poussée dont Lou est en attente et a besoin avant tout. Je vais donc passer sans tarder commande de mon MAL BARREE.

Photo lectrice qui a de l’humour 🙂