MATRICULE 2022

 

CollectifPolar/Chronique de Nuit : LA chronique jubilatoire de Dany

Lorsque l’on construit un puzzle, il est d’usage de commencer par les bords, de classer par couleur puis de tenter de remplir les vides. C’est tout à fait la méthode Vernet qui va par petites touches, comme un impressionniste construire pour nous les personnages de cette étrange histoire. D’abord il y a Ivy, la victime qui va faire le tour de son panthéon en quelques heures et l’auteure d’ajouter à chaque point posé, une belle dose de perplexité pour le lecteur. Puis il y a les coupables qui vont prendre cher. Et aussi un étrange journaliste, idéaliste et lanceur d’alerte, aspiré par un manque de chance.

On dit souvent que les thrillers de Lou Vernet sont atypiques, des Ovnis dans notre monde de brutes. Elle peut parler d’horreurs avec délicatesse, voire avec poésie. Mais que l’on ne s’y trompe pas, sa plume est d’une efficacité redoutable, capable de nous faire adhérer aux plus infames des scénarios, par esprit de justice, celui que l’on nomme parfois le bon sens.

Encore une fois je me suis fait balader par l’auteure, je m’attendais un peu à la fin mais la manière m’a tout de même surprise.

On ne peut pas résumer un thriller de Lou Vernet : c’est juste à lire ! Voilà … un beau moment de lecture comme je le disais dans notre monde de brutes !

Je remercie l’auteur pour sa confiance et sa disponibilité

 

CollectiPolar/Chronique de Nuit : Le ressenti de Jean-Paul

Attention, thriller très engagé à sensations très fortes ! Grosse claque littéraire… Lou Valérie se donne à nous…

Avec “Matricule 2022”, elle ouvre son cœur dans tous les sens du terme… et par la poésie, la tendresse qui se dégage tout le long du roman et par la thématique, dure, violente, due à une véritable soif de vengeance ! N’est pas “Lou Valérie Vernet” qui veut…

Ivy, malgré son cœur qui déborde d’amour, malgré sa gentillesse et toute sa sensibilité est une tueuse.
Enfant perdue, brisée par son vécu, adulte écorchée, comme ses véritables amis, son clan, sa “famille”. Un jour, elle a décidé de dire “STOP” !
Dès lors, elle n’hésitera pas, à tout simplement “éliminer” ceux qui lui ont fait du mal. Elle partira en guerre et fera ce qui doit être fait sans états d’âme, elle a fait son choix…

Impossible de lâcher le roman avant la fin. Les chapitres très courts donnent un rythme incroyable au récit, on rebondit dans tous les sens, présent, passé, traque, meurtres, chaque ligne, chaque page nous fait comprendre qu’elle ne peux pas faire autrement. Une fois sa décision prise, une fois sa liste établie, elle écrase tout sur son passage… On a du mal à reprendre son souffle tant chaque action est liée et justifiée… Les charognards n’ont qu’à bien se tenir…

Lou, m’a entraîné dans un monde aussi sombre qu’il peut être lumineux…
Tout devrait se dérouler sans aucun encombre, mais comme la vie en décide autrement, l’auteure prends sur elle.
Elle pointe du doigt, elle coupe, arrache même, tout ce qui dépasse, dans un seul but… Retrouver la beauté, l’amour, la paix, ne plus jamais croiser de femmes obligées de baisser leur regard et cacher leurs yeux meurtris, ne plus entendre les cris et les pleurs de tous ces enfants abusés… Lucas, Evan, Lény… et bien d’autres…

Ivy, est rapide, précise et efficace.
Lou, pose ses mots, chaque virgule a un sens, chaque point voulu, avant de repartir encore plus fort.

Il faut prendre soin d’elles…
Elles ont beaucoup de choses puissantes à nous transmettre !

Valérie Chopin, sur FB le 20/09/2022 : Gros coup de cœur pour ce thriller passionnant, engagé, captivant et glaçant. On y découvre Yvy, brisée par la vie et assoiffée de vengeance dans une quête de justice. L’auteure sème quantité de détails au fil des pages et nous dévoile la face cachée de personnages émouvants et attachants écorchés par la vie, à la psychologie travaillée, remplis de haine mais aussi d’amour inconditionnel. Le tout est mené d’une main de maître sous une plume brillante, poétique, sensible mais aussi percutante et incisive. L’auteur dénonce avec brio la maltraitance infantile et conjugale, fléau de notre époque. Un très beau livre à découvrir en urgence !

Lien vers le site de Polarmaniaque

Un bijou éblouissant d’obsidienne , d’une noirceur opalescence qui vous éclate à votre visage de lecteur ébouriffé, tel est la teneur de mon éloge de ce splendide opus ! Mais quel brio recèle cette auteure, quelle puissance émotionnelle secrète-t-elle au travers de chaque ligne, de chaque page, quelle sensibilité d’écorchée vive et comme en son for intérieur, elle doit souffrir de l’état de délabrement de notre monde, de la toxicité intrinsèque constitutive de la nature humaine! Le parcours d’Ivy n’est qu’un long chemin de croix parsemé de stations du Golgotha, elle s’est fait une promesse de vie, passer « ad patres » tous les charognards qui l’ont écrasée au fil d’une adolescence martyrisée , et la liste est longue , le projet très élaboré! Alors, elle n’a plus de temps à perdre, elle ne lésine pas, ça défouraille à coup de chapitres en staccato où le lecteur peine à reprendre son souffle. Elle poursuit une autre mission, sauver des enfants en déréliction si elle venait à rencontrer au long de son chemin et il y en aura, comme Lucas. Et puis cette personnalité déchirée, entre Evan, Lény, une vie kaléidoscopique faite de miroirs réfractés, où la lumière ne peut envisager de percer qu’en osant les rayons laser de la bonté. Bravo madame, vous êtes une grande, ne baissez pas les yeux. Extraits : » Allez essayer de cacher un sans-papier chez vous, allez tenter de rentrer dans la tête d’un connard qui hurle sur sa femme, allez plonger dans une mer froide pour sauver un réfugié qui se noie et vous verrez……….Très vifs remerciements à toute l’équipe de M+ éditions.

Lien Vers  le site de BABELIO

26/08/2022 : Un thriller, selon la définition du petit Robert , »récit qui provoque des sensations fortes  » BRAVO , c est une belle réussite !
Impossible de lâcher ce livre tant qu’in n’est pas terminé . On y découvre Ivy ,assoiffée de vengeance qui tue à tour de bras. Ivy, qui ,malgré son pédigrée de « serial killeuse » se dote d’une extrême humanité, bonté, gentillesse, sensibilité. Les membres de son clan sont tous des écorchés de la vie, comme le sont beaucoup d’anonymes . Au fl des chapitres courts qui donnent du rythme au récit, on y apprend l’histoire de chacun jusqu’au final que je n’ai pas vu arriver . D’une rare puissance !L’auteure Lou Valerie Vernet réussit le tour de force de faire passer à travers ce roman très noir beaucoup de poésie , de tendresse , d’amour et de résilience . les mots sont subtilement choisis . Chapeau bas !

Lien vers le site de FNAC