MATRICULE 2022

 

Coup de cœur / Fnac des Halles

Nelly Topscher, sur Fb le 4/11/2022

Je tiens là le retour le plus difficile à faire, car je crois vraiment qu’aune phrase ne pourra vous faire toucher du doigt les émotions que ce roman noir, ce thriller m’a procuré.
J’ai pris une sacrée claque et j’ai du mal à sortir de ce roman, à quitter Ivy. Et pourtant quand je l’ai feuilleté et vu qu’il n’y avait quasi aucun dialogue j’avoue que j’ai fait la moue. Mes réticences se sont vite envolées dès que j’ai rencontré Ivy.
Ivy c’est l’héroïne de ce roman, c’est l’écorchée vive qui va, à 25 ans, se venger des charognards qui ont fait de sa vie un enfer, mais aussi de ceux qui font du mal aux autres. Pourtant malgré son vécu, toutes ces cicatrices intérieures qu’elle porte, Ivy fait preuve d’une empathie hors norme. Finalement Ivy est une personne très humaine, et bougrement attachante.
Le tout est mené par la plume de Lou. Peut-être y ‘a-t-il un peu de Lou dans Ivy ? Pour avoir rencontré l’auteure et échanger parfois avec elle, je sais que nous avons des valeurs communes et je suis persuadée que ce personnage de roman a un peu d’ elle.
Tantôt rude, tantôt poétique, l’écriture de Lou est une personnalité à elle seule. Enfin une auteure qui écrit comme elle vit, qui se moque totalement des codes imposés. Une plume percutante qui donne des frissons. Un roman qui questionne beaucoup. Bref je ne vais pas m’étendre, mais vous pousser gentiment à partir à la rencontre de l’univers de cette auteure. Pour moi, savoir écrire c’est juste ça ! Peut-être alors sentirez vous une larme couler sur votre joue comme ce fut le cas pour moi à la fin de ce roman ».

Nadine Doyelle, sur FB , le 30/10/2022

Lou, je ne sais pas comment te remercier pour m’avoir donné la chance de lire ton dernier roman. Je vais te faire une confiance, vers la fin de ton livre, tu poses plusieurs questions, je te réponds, j’avais enfin d’arrêter de lire, de sortir de mon lit, de prendre une batte de base-ball et de sortir de chez moi, et au moindre cri, plainte, défoncer tout… Mais ma curiosité a été la plus forte, j’ai continué à lire jusqu’au point final. Curiosité ou faiblesse, en fin de compte, je ne sais pas !
Ivy, 25 ans est fracassée intérieurement par cette vie qui ne l’a pas épargnée. Elle ne pense qu’à se venger de tous les charognards qui font du mal aux autres. J’ai bien dit les pas ses, cela fait toute la différence. Son cœur est gonflé par une envie de supprimer toutes les personnes mauvaises envers les autres. On pourrait penser qu’Ivy est un personnage noir, remplit de rancœur, et bien non, elle est solaire, lumineuse. On a envie de l’aide, qu’elle fasse partie de notre famille ou alors que l’on fasse partie de SA FAMILLE. Par moments, j’ai cru apercevoir un peu de Lou dans Ivy, sûrement le côté solaire, et cette envie de la suivre les yeux fermés, avoir une confiance totale en elle.
J’avais envie de serrer dans mes bras Ivy, mais aussi tous ceux qui l’entoure pour pouvoir absorber leur mal-être, les aider, les aimer.
Je ne veux en dirait pas plus sur cette histoire de vengeance, mais pas que !
Tu sais ma Lou, ton roman m’a fait penser à un tableau « noir-lumière » de Pierre Soulagés.
L’auteure m’a bouleversé avec son écriture fluide, prenante, percutante, lumineuse, empreint de poésie qui ont rempli mon cœur d’émotions en tout genre. Du bonheur à l’état pur, comme un diamant.
De plus, les mots, la ponctuation sont choisis avec minutie. Des descriptions parfaites, qui font de ce roman, un livre, une histoire qui vit, respire, nous interpelle et nous fait réfléchir avec une remise en question. Je vous recommande fortement de lire ce fabuleux roman. À avoir dans sa pal, ne passez pas à côté de cette histoire.

Mes passions, mes envies,. Le Monde de Marie  sur Fb le 26/10/2022

« Avec ce roman, on plonge au cœur de l’âme humaine. Un thriller qui balance, qui percute et que je ne suis pas prête d’oublier.
L’histoire d’une vengeance contre les charognards qui lui ont fait du mal ou qui ont laissé faire. A travers la plume de l’auteure, on ressent toute la hargne et la rage de Ivy. Ivy qui va nous raconter son histoire. Un vécu sordide qui n’aura cessé de la poursuivre alors même qu’elle n’était encore qu’un fœtus. Aucune pitié pour les victimes car elles ont d’abord été bourreaux. Je me suis sentie heureuse d’accompagner Ivy. Ce livre qui nous relate tant d’horreurs est bien plus profond que ce à quoi on pourrait s’attendre. L’auteure met en avant un véritable fléau qui peuple notre monde. Les faits sont dépeints avec une justesse qui nous révolte et nous emporte jusqu’à la toute dernière ligne. On partage les émotions de Ivy, on comprend et on accepte sa soif de vengeance. On est conquis par la famille qu’elle s’est trouvée, par la femme pleine de courage qu’elle est devenue. Ses actes ne sont certes pas une solution mais ils font du bien. Ils délivrent de l’oppression. Enfin une victime qui trouve en elle la force d’agir, de faire payer. C’est jubilatoire. ».

Lien vers le blog de Heylowdy Lit des Livres

Je crois bien qu’une petite larme est venue mourir au coin de mon œil. Merci Lou Valérie pour m’avoir fait découvrir ton univers avec ce livre, je vais très vite me plonger dans tes autres romans, c’est certain.

Gilberte sur Fb le 23/10/2022

Matricule 2022..❤❤ Quelle claque…Commencé hier soir, impossible de quitter la tribu d’Ivy. A ses côtés tout au long de ce livre dans sa quête de justice et sa vengeance implacable… J’attendais la fin de cette histoire avec une grande impatience… et totalement embarquée…le coeur gros pour le twist final. Ne fermons pas les yeux et écoutons… et essayons de réagir.. un message? Pour moi le meilleur même si La toile aux alouettes et Un trop grand silence ont été de vrai coups de cœur.. J’attends le suivant avec une grande hâte.. »

LoAndre sur FB le 16/10/2022

Lou Valérie Vernet , dont j’ai toujours admiré la plume poétique et incisive à la fois, signe ici un roman d’une noirceur intense.Sur toile de fond la vengeance, l’auteur évoque surtout les thèmes de la violence conjugale, l’acceptation de la différence, mais aussi aux manquements des institutions à aider toutes ces familles. On va suivre Ivy, jeune femme de 25, qui n’a qu’une idée en tête, se venger de ces sept charognards et demi, comme elle les nommes et que l’on va découvrir au fil de l’histoire. Ivy, une écorchée vive, que la vie n’a pas épargnée, qui va partir en croisade contre ces pourris qui l’ont fait souffrir, mais aussi ceux qu’elle va rencontrer au cours de son périple. Un roman fort, impitoyable de cruauté et de vérité. Haine, violence, mais aussi générosité et bienveillance font de ce livre un plaidoyer contre ce fléau qu’est la violence dont l’homme est capable de faire subir aux femmes et aux enfants et des conséquences dévastatrices de ceux et celles qui s’en sortent. Un rythme soutenu par des chapitres courts nous entraîne sans relâche dans un tourbillon d’émotions. Un roman puissant que j’ai beaucoup aimé et que je recommande.

CollectifPolar/Chronique de Nuit : LA chronique jubilatoire de Dany

Lorsque l’on construit un puzzle, il est d’usage de commencer par les bords, de classer par couleur puis de tenter de remplir les vides. C’est tout à fait la méthode Vernet qui va par petites touches, comme un impressionniste construire pour nous les personnages de cette étrange histoire. D’abord il y a Ivy, la victime qui va faire le tour de son panthéon en quelques heures et l’auteure d’ajouter à chaque point posé, une belle dose de perplexité pour le lecteur. Puis il y a les coupables qui vont prendre cher. Et aussi un étrange journaliste, idéaliste et lanceur d’alerte, aspiré par un manque de chance.

On dit souvent que les thrillers de Lou Vernet sont atypiques, des Ovnis dans notre monde de brutes. Elle peut parler d’horreurs avec délicatesse, voire avec poésie. Mais que l’on ne s’y trompe pas, sa plume est d’une efficacité redoutable, capable de nous faire adhérer aux plus infames des scénarios, par esprit de justice, celui que l’on nomme parfois le bon sens.

Encore une fois je me suis fait balader par l’auteure, je m’attendais un peu à la fin mais la manière m’a tout de même surprise.

On ne peut pas résumer un thriller de Lou Vernet : c’est juste à lire ! Voilà … un beau moment de lecture comme je le disais dans notre monde de brutes !

Je remercie l’auteur pour sa confiance et sa disponibilité

 

CollectiPolar/Chronique de Nuit : Le ressenti de Jean-Paul

Attention, thriller très engagé à sensations très fortes ! Grosse claque littéraire… Lou Valérie se donne à nous…

Avec “Matricule 2022”, elle ouvre son cœur dans tous les sens du terme… et par la poésie, la tendresse qui se dégage tout le long du roman et par la thématique, dure, violente, due à une véritable soif de vengeance ! N’est pas “Lou Valérie Vernet” qui veut…

Ivy, malgré son cœur qui déborde d’amour, malgré sa gentillesse et toute sa sensibilité est une tueuse.
Enfant perdue, brisée par son vécu, adulte écorchée, comme ses véritables amis, son clan, sa “famille”. Un jour, elle a décidé de dire “STOP” !
Dès lors, elle n’hésitera pas, à tout simplement “éliminer” ceux qui lui ont fait du mal. Elle partira en guerre et fera ce qui doit être fait sans états d’âme, elle a fait son choix…

Impossible de lâcher le roman avant la fin. Les chapitres très courts donnent un rythme incroyable au récit, on rebondit dans tous les sens, présent, passé, traque, meurtres, chaque ligne, chaque page nous fait comprendre qu’elle ne peux pas faire autrement. Une fois sa décision prise, une fois sa liste établie, elle écrase tout sur son passage… On a du mal à reprendre son souffle tant chaque action est liée et justifiée… Les charognards n’ont qu’à bien se tenir…

Lou, m’a entraîné dans un monde aussi sombre qu’il peut être lumineux…
Tout devrait se dérouler sans aucun encombre, mais comme la vie en décide autrement, l’auteure prends sur elle.
Elle pointe du doigt, elle coupe, arrache même, tout ce qui dépasse, dans un seul but… Retrouver la beauté, l’amour, la paix, ne plus jamais croiser de femmes obligées de baisser leur regard et cacher leurs yeux meurtris, ne plus entendre les cris et les pleurs de tous ces enfants abusés… Lucas, Evan, Lény… et bien d’autres…

Ivy, est rapide, précise et efficace.
Lou, pose ses mots, chaque virgule a un sens, chaque point voulu, avant de repartir encore plus fort.

Il faut prendre soin d’elles…
Elles ont beaucoup de choses puissantes à nous transmettre !

Valérie Chopin, sur FB le 20/09/2022 : Gros coup de cœur pour ce thriller passionnant, engagé, captivant et glaçant. On y découvre Yvy, brisée par la vie et assoiffée de vengeance dans une quête de justice. L’auteure sème quantité de détails au fil des pages et nous dévoile la face cachée de personnages émouvants et attachants écorchés par la vie, à la psychologie travaillée, remplis de haine mais aussi d’amour inconditionnel. Le tout est mené d’une main de maître sous une plume brillante, poétique, sensible mais aussi percutante et incisive. L’auteur dénonce avec brio la maltraitance infantile et conjugale, fléau de notre époque. Un très beau livre à découvrir en urgence !

Lien vers le site de Polarmaniaque

Un bijou éblouissant d’obsidienne , d’une noirceur opalescence qui vous éclate à votre visage de lecteur ébouriffé, tel est la teneur de mon éloge de ce splendide opus ! Mais quel brio recèle cette auteure, quelle puissance émotionnelle secrète-t-elle au travers de chaque ligne, de chaque page, quelle sensibilité d’écorchée vive et comme en son for intérieur, elle doit souffrir de l’état de délabrement de notre monde, de la toxicité intrinsèque constitutive de la nature humaine! Le parcours d’Ivy n’est qu’un long chemin de croix parsemé de stations du Golgotha, elle s’est fait une promesse de vie, passer « ad patres » tous les charognards qui l’ont écrasée au fil d’une adolescence martyrisée , et la liste est longue , le projet très élaboré! Alors, elle n’a plus de temps à perdre, elle ne lésine pas, ça défouraille à coup de chapitres en staccato où le lecteur peine à reprendre son souffle. Elle poursuit une autre mission, sauver des enfants en déréliction si elle venait à rencontrer au long de son chemin et il y en aura, comme Lucas. Et puis cette personnalité déchirée, entre Evan, Lény, une vie kaléidoscopique faite de miroirs réfractés, où la lumière ne peut envisager de percer qu’en osant les rayons laser de la bonté. Bravo madame, vous êtes une grande, ne baissez pas les yeux. Extraits : » Allez essayer de cacher un sans-papier chez vous, allez tenter de rentrer dans la tête d’un connard qui hurle sur sa femme, allez plonger dans une mer froide pour sauver un réfugié qui se noie et vous verrez……….Très vifs remerciements à toute l’équipe de M+ éditions.

Lien Vers  le site de BABELIO

26/08/2022 : Un thriller, selon la définition du petit Robert , »récit qui provoque des sensations fortes  » BRAVO , c est une belle réussite !
Impossible de lâcher ce livre tant qu’in n’est pas terminé . On y découvre Ivy ,assoiffée de vengeance qui tue à tour de bras. Ivy, qui ,malgré son pédigrée de « serial killeuse » se dote d’une extrême humanité, bonté, gentillesse, sensibilité. Les membres de son clan sont tous des écorchés de la vie, comme le sont beaucoup d’anonymes . Au fl des chapitres courts qui donnent du rythme au récit, on y apprend l’histoire de chacun jusqu’au final que je n’ai pas vu arriver . D’une rare puissance !L’auteure Lou Valerie Vernet réussit le tour de force de faire passer à travers ce roman très noir beaucoup de poésie , de tendresse , d’amour et de résilience . les mots sont subtilement choisis . Chapeau bas !

Lien vers le site de FNAC