Toucher l’instant

Edition L@Liseuse

Le 16/12/2018 par Sylvie Kowalski sur FB

1er retour de lecture du salon avec Toucher l’Instant de Lou Vernet notre marraine et invitée d’honneur – Les émotions affluent à chaque page tant l’intensité et le choix des mots sont percutants et résonnent en écho à mes propres souvenirs. Lou pourrait être une maison, une maison entourée de champs avec des bois où il serait possible de crier, hurler, chanter, danser, penser en toute liberté. Elle exulte de sentiments contradictoires qu’elle jette sur le papier comme un exorcisme à partager avec son lecteur
A découvrir de toute urgence si vous aimez que lire vous procure des émotions et sous la plume de LOU si vous touchez l’instant vous le saurez !

Le12/12/2018 sur Fb par Camille Collin

Une chronique qui m’avait touchée, je remercie donc Jean-Paul Dos Santos Guerreiro pour m’avoir donné envie de lire Toucher l’instant de Lou Valérie Vernet.
Ce livre rejoint mon top 2018

le 9/12/2018 par Pépita Sonatine

Toucher L’instant…plume délicate ! Assurément, j’aime mon métier et découvrir des perles de littérature…

Le 07/11/2018 Par Annick Lecture (https://passionlecturedannick.blogspot.com/)

Je voudrais souligner qu’avoir le livre entre les mains est un vrai bonheur, de part sa couverture blanche, texte noir, velouté à souhait si bien que je me le suis frottée entre les mains à chaque fois que je l’ouvrais, il y en a qui vont me prendre pour une folle, mais non, je suis sûr qu’il y en a beaucoup qui font ça mais n’ose le dire…
Ensuite avec Lou on s’attend toujours à de beaux mots, de belles phrases, à virevolter dans le texte, revenir sur un passage, lire plusieurs fois la même phrase parce qu’elle nous plait.
– « On s’est embrassées, tu souriais, moi aussi je crois, comme si voilà, ça n’était pas plus compliqué que cela, même pas grave : un déni total. Et j’ai foncé droit dans le métro, droit dans la nuit, droit dans le bruit, droit dans le mur. » (En t’attendant)
Dans ce roman, trois récits : En t’attendant, La femme-enfant et Ne m’oublie pas. Un bout d’histoire de trois personnages, qui n’en font peut être qu’un !! La vie pour sujet principale.
– « Alors que je me pensais tétanisée dans une douleur, fermée aux possibles, il a suffi de son regard, profond et charmeur, de sa séduction, sensuelle et riante, pour que la vie éclate à nouveau. Moi qui dormais depuis si longtemps. » (En t’attendant)
Les mots nous touchent. J’avais écris sur « La femme-enfant » en 2017 : Dérangeant, troublant, stupéfiant mais au plus profond très touchant, et c’est aujourd’hui encore d’actualité. C’était le premier texte de Lou que je découvrais à cette époque.
« Sans répit, avec brutalité et dans le déchirement, la vie rompt, casse, détruit, donne un peu, reprend toujours. » (La femme-enfant)
Avec « Toucher l’instant » j’ai lu 6 récits de Lou, et je me sens toujours transportée par sa plume, belle et généreuse. Sans fioriture, toujours juste, entraînante, vive, intense, vraie, gaie, souriante… Un lien pour ces trois histoires : Une absence dans l’enfance, un manque et il faut le combler de quelques façons que ce soit, s’approprier un amour, mais comment aimer, n’ouvrir les yeux qu’au travers d’un objectif. Un second lien : la nature, la terre, le monde…
« La terre, en se rebellant, lui rappelle de façon violente, mais concrète qu’elle n’appartient à personne, et que l’être humain ne sera jamais le plus fort » (Ne m’oublie pas)
Comme tu dis vrai Lou.
« L’appareil photo a servi d’intermédiaire, est devenu un moyen sérieux d’appréhender l’autre, de le découvrir, de le faire parler. » (Ne m’oublie pas)
Et s’ouvrir enfin, regarder, écouter, voir, vivre…
« Au final, la photo donne à voir un résultat figé dans l’instant, stoppé en pleine course. » (Ne m’oublie pas)
Comment pourrais-je vous dire de lire les romans de cette auteure au talent révélé, si vous en avez l’occasion allez la rencontrer c’est encore mieux, Lou c’est un « papillon ». Lou je te remercie de m’avoir adressé ce livre version papier, il est magnifique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Merci aussi aux éditions #LaLiseuse.

le 30/10/2018 Par Nei Gong sur FB et Amazon

Comment vous dire Mme Lou Vernet ….
Trois magnifiques textes entrelacés par un fil rouge: celui de l Amour – Son illusion , son absence , sa violence, sa transcendance.
Une suspension  » des équilibres (ée) sur ce fil tendu que portent vos 3 destinées :- En t attendant : Un hymne , une prière amoureuse comme on prie avec toute son âme et son corps …avec dévotion- A genoux parfois, quand l ‘illusion l’emporte.
:- La femme enfant : La force de l écriture à saisir la justesse de la douleur . Un  » anamour » transcendé par un combat poétique et violent . Un texte bouleversant !! Mon préféré…
:- Ne m oublies pas : Un pas de deux… d ombre et de lumière entre Jean et Mathilde, cette danse amoureuse sera t elle suffisante pour rassurer la quête existentielle de ces deux là…? Un texte , pleine de délicatesse…
Alors , Toucher ces Instants…ne serait ce pas s’en saisir , sans prendre…Un lâcher prise nécessaire , douloureux souvent , au service d un équilibre en mouvement…sur ce fil rouge, celui de l Amour, afin d atteindre  » l autre rive  » , « jusqu’ en haut de la montagne ».
Et nous retrouvons dans ces 3 textes la sublime plume de cette auteur…

 

Le 28/10/2018 par OphéLit (chroniqueuse, flingueuse à CollectifPolar) sur Fb

Toucher l’instant de Lou Vernet aux Editions La liseuse est en fait un recueil de trois romans courts qui mettent en avant la difficulté de faire des choix mais aussi leurs conséquences. J’avais croisé Lou plusieurs fois mais ne l’avais pas lue encore, et quelle erreur! Bouleversante Lou qui a su mettre en mots les maux du cœur et de l’amour avec une puissance, à mes yeux, inégalée. Elle écrit l’amour comme je ne l’ai jamais lu, dans ce qu’il a de plus doux mais aussi de plus douloureux, sans minauderie, sans excès de rose dégoulinant, mais avec une justesse telle que vous aurez parfois le sentiment qu’elle est dans votre tête et a trouvé les mots justes pour exprimer vos ressentis.
Des larmes, des sourires, mais plus que tout des émotions intenses à fleur des mots de cette auteure qui dans la littérature blanche ou dans la noire vous surprendra. Au travers de l’attente, du viol, de la souffrance, de l’enfance blessée, des traumatismes, de la mémoire, de la photo… elle nous entraîne avec elle dans un tourbillon d’émotions dont on ressort chiffonné, touché, pensif… Qu’est ce qui guide nos choix? Quelle vérité recherchons nous? Au vendredi de nos existences ferons nous le choix de la sécurité ou celui de vivre notre vie et nos rêves avec tous les risques que cela engendre?

« Parler, c’est devenir adulte. C’est prendre sa part de responsabilité. C’est assumer les choix que l’on fait sans jamais les reprocher aux autres. »

Faire un choix, c’est un instant, unique, éphémère, où l’on choisit de prendre un chemin plutôt qu’un autre. Parfois pour ne plus souffrir, trop souvent guidé par la raison plutôt que le coeur… Je ne peux que vous recommander de « toucher l’instant » à votre tour et de découvrir la plume sublime de Lou.

Lou tu m’as embarqué avec toi dans un tourbillon d’émotions!
Je suis tombée sous le charme de ta plume sublime qui dans les mots m’a fait ressentir tellement de choses… J’ai « touché l’instant » de multiples fois mais plus jamais je ne le referai de la même façon… J’arrive au vendredi de ma vie, le moment parfait pour te lire et faire mes choix… ❤️

1er com sur Amzon, fb et le Blog Parole de Nadine le 6/10/2018

Quel bonheur quand j’ai vu que Lou proposait des services de presse sur « Toucher l’instant », une couverture sublime, simple, mais qui reflète à merveille ce roman. Je fais donc une demande et entame cette magnifique lecture dès réception. Et quel feu d’artifice d’émotions…

Trois histoires, totalement différentes, quoique, pas tant que ça !!! Il y a un point commun. Je ne vous ferai pas un ressenti habituel, j’ai trop peur de spolier ce roman exceptionnel.

La 1ère histoire s’intitule « En t’attendant » où mon cœur a fondu en lisant ces mots d’amour, une déclaration qui résonne encore dans ma tête et mon cœur. Un amour hors du commun, pur, vrai, intense, d’une force inouïe. Ah l’amour ! À ces débuts, la naissance de cet amour beau, fort. Ces préliminaires qui sont toujours vifs avec ces mots tendres, ces actes, ces preuves, ces caresses, ces moments de tendresse… Qui ne voudrait pas que cela dure toute la vie !!! Mais, il y a un mais, que je vous laisse découvrir en lisant vous-même ce roman.

« La femme enfant » est la 2 ème histoire.
Quand vous avez eu un manque total d’amour filial. Comment peut-on aimer ? Surtout quand vous avez été bafoués, abandonnés, rabaissés, humiliés… Comment auriez-vous réagi ? À qui ou quoi pouvez-vous vous raccrocher ? À qui faire confiance ?

« Ne m’oublie pas » est la dernière histoire et pas la moindre. Vivre ou faire semblant de vivre après un drame qui a eu lieu dans votre enfance. Peut-on vivre et apprécier chaque instant, grandir, évoluer ou rester inerte, ne faire aucun choix, attendre et subir de plein fouet cette vie !!!

Je vous le dis, c’est un roman sur la vie, l’amour, les choix que l’on nous impose, les choix faits et ceux subis pour arriver à aimer et à s’aimer ! Vivre tout simplement en étant heureux, libre, oser entreprendre et apprécier notre vie. Un roman magistral, car avec la plume de Lou pose des mots qui nous gonflent le cœur et le fait palpiter d’amour, ce sentiment vital. Et soudain, on est plongé dans l’horreur, notre cœur se rétracte, l’amour en est sorti. De sentiments en sentiments divers et variés, nous passons par plusieurs phases. Une écriture fluide, addictive, réaliste et empreinte de poésie. Un pur et merveilleux moment de lecture. Un roman sur l’amour dans tous ses états… L’amour est notre moteur à tous, que l’on reste au point mort, que l’on passe les vitesses une à une ou que l’on fonce tête baissée. L’amour restera toujours notre leitmotiv.
À lire et découvrir absolument.